Mika

Critique | MIKA en formule intime à Montréal

6 avril 2013 – Théâtre Corona Virgin Mobile (Montréal)

MIKA était de passage au Théâtre Corona VM samedi soir pour un concert qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée bien spéciale et intime.

Mika par Karine Jacques

Mika par Karine Jacques

Et même sous la forme d’un spectacle plus dépouillé et « intime » comme le mentionnait son communiqué de presse à l’annonce de sa tournée nord-américaine, Mika déploie l’énergie et la fougue requises par une performance à grands déploiements.

À la fois animateur de foule et chef d’orchestre, il dirige de main de maître ses deux musiciens, aux synthétiseurs, percussions et autres instruments connexes. Il est en contrôle total de la soirée et met le public dans sa poche dès les premières secondes de son entrée en scène.

Alors que l’on connaît l’artiste anglais d’origine libanaise pour ses chansons accrocheuses et pop à souhait, on pouvait bien se demander comment ses compositions seraient rendues de manière intime… Une chose est sûre, le concept est totalement réussi. Quelques ampoules suspendues ici et là au plafond confèrent une ambiance chaleureuse et un éclairage tamisé à la salle, et un superbe piano à queue trône au milieu de la scène. L’illusion est parfaite: on se croirait bel et bien dans le salon de l’artiste, entourés d’amis, pour une soirée amicale où le plaisir est le seul mot d’ordre.

Mika par Karine Jacques

Mika par Karine Jacques

Tous ses succès y sont passés, de Grace Kelly, en ouverture, seul au piano, le veston de velours violet à l’appui, à Lollipop, en passant par Rain – dont il a oublié les paroles, mais fut sauvé par un le iPhone d’un fan contenant le texte de la chanson-, Big Girl (You Are Beautiful), Relax et le plus récent Celebrate.

Mais entre ces hits, le chanteur prenait bien le temps de raconter quelques anecdotes de sa vie, associées à certaines de ses chansons. On pense entres autres à Underwater, qu’il a dit appartenir à Montréal puisqu’il l’a composée dans la métropole il y a de cela deux ans, ou à Stuck in the Middle, originalement titrée The Tap Dance Song en référence à ses années de claquettes alors qu’il était un gamin à Paris.

Comme s’il n’était pas déjà assez attachant, Mika met tout en oeuvre pour rendre la soirée encore plus unique en offrant une chanson inédite, en français, fraîchement composée et jamais jouée auparavant. « Putain qu’est-ce que je fais, là » a-t-il laissé tombé, provoquant des encouragements enthousiastes dans la foule.

La soirée s’est conclue sur un enchaînement fluide des hits radios Relax, Celebrate et Love Today, avant de conclure sur une émouvante et très aigue (disons-le) Over My Shoulder, son premier enregistrement, alors qu’il n’était âgé que de 16 ans. Une belle manière de clore une soirée bien singulière, mais surtout sympathique.

Photos en vrac
par Karine Jacques

mika_montreal_2013_04 mika_montreal_2013_03 mika_montreal_2013_02

Grille de chansons

1. Grace Kelly
2. Toy Boy
3. Lollipop
4. Blue Eyes
5. Billy Brown
6. Popular Song
7. Love You When I’m Drunk
8. Underwater
9. Stuck in the Middle (sous la forme du démo original The Tap Dance Song)
10. Chanson inédite en français
11. Elle me dit
12. Lola
13. Origin of Love
14. Big Girl (You Are Beautiful)
15. Stardust
16. Happy Ending
17. Karen
18. Rain
19. Relax
20. Celebrate
21. Love Today
22. Over My Shoulder

 

Vos commentaires