Little Dragon
Critique Publié le

Critique | Little Dragon au Théâtre Corona

Ce jeudi, le Théâtre Corona était fébrile face à l’arrivée de Little Dragon, le groupe électro-downtempo suédois. S’offrant un concert au parterre rempli, Little Dragon n’a pas laissé ses fans sur leur faim, livrant une performance grandement applaudie. Retour sur cette soirée emballante. 


Incroyable mais vrai, Little Dragon est actif sur la scène musicale depuis 1996! Leur musique est travaillée et aboutie, les musiciens Erik Bodin (batterie), Fredrik Källgren Wallin (basse et clavier) et Håkan Wirenstrand (clavier) maîtrisent leurs instruments à la perfection et la chanteuse Yukimi Nagano chante sans fausse note tout en gardant son énergie et ses mouvements caractéristiques…

Bref, leur expérience sur scène est indéniable, malgré un certain statisme du côté des musiciens qui passent rapidement inaperçus lorsque l’on braque notre attention sur Nagano.

Avec une confiance certaine, la chanteuse Yukimi Nagano a provoqué des applaudissements dès son entrée sur scène. Affubler d’une robe au tissu métallisé, de grands bas jaunes, de souliers de course et d’une veste en tulle blanche transparente, elle dansait au rythme de la musique et y allait de mouvements à la fois gracieux et théâtraux. Elle semblait sentir toutes les pièces, s’imprégnant vraisemblablement de chaque note et de chaque instant passé sur scène.

En faisant des aller-retour entre de nouvelles pièces et des plus anciennes, Little Dragon a su satisfaire leurs fans. Déjà avec Killing Me, la première de la soirée, le groupe commençait en force, la foule étant immédiatement de leur côté. Ils enchaînèrent les pièces, plus énergiques et rassembleuses les unes après les autres. Plus la soirée avançait, plus la foule s’emballait, réagissait et se déliait les jambes pour danser avec moins de timidité.

Photo par Pierre Bourgault

Photo par Pierre Bourgault

 

Plaisirs instrumentaux

Il faut dire que la prestation sur la scène était toujours sans faille, constante et intéressante. Un plaisir à jouer était également visible chez les membres du groupe ; ceux-ci se sont même offert de longs passages instrumentaux, permettant aux fans d’apprécier encore davantage le talent de Little Dragon. Les deux dernières pièces, Klapp Klapp et Only 1 sont de bons exemples de ce phénomène instrumental et ont permis au groupe de finir sur un high impressionnant.

Moments forts de la soirée: le solo de cloche de Nagano sur Constant/Brush/Wink, le duo Nagano/Bodin à la batterie pendant Blinking Pigs, la montée de Bodin, le batteur, sur sa chaise, les bras formant un « V » vers la fin de Klapp Klapp et la fin instrumentale synchronisée de Only 1 qui a sûrement changé le Théâtre Corona en club de nuit pour un bon moment.

Après une telle performance, le public y allait de cris multiples, d’applaudissements et de tapage de pieds pour ramener Little Dragon sur la scène pour finaliser cette prestation grandement appréciée.

Constitué de trois pièces, le rappel engagea le public plus que jamais, mais se termina sans folie avec la balade Twice.

Le tout s’est terminé avec des poignées de mains avec les fans et une foule visiblement satisfaite de la performance à laquelle elle avait assisté. Il faut dire que Little Dragon était solide, énergique et en pleine maîtrise de leur moyen. Un spectacle qu’on pourrait difficilement qualifier autrement que réussi!

 

Première partie: Sosupersam

Précédant Little Dragon sur scène, une jeune DJ de Los Angeles, Sosupersam a pris les reines en proposant ses remix à saveur hip-hop, R&B et soul. Pour commencer, la salle n’était que peu réceptive et le nombre de personnes présentes était inquiétant, mais plus l’heure passait, plus la salle se bondait et plus le public semblait apprécier les combinaisons musicales de Sosupersam.

Malgré un choix intéressant de chansons et une bonne oreille pour retravailler chaque morceau, les transitions entre les pièces étaient parfois boiteuses. Même si la foule n’était clairement pas là pour la supporter, Sosupersam s’est montrée bonne joueuse et a, somme toute, proposé une bonne entrée en matière.

Grille des chansons

Killing Me
Little Man
Pretty Girls
Cat Rider
Summer Tears
Constant/Bruch/Wink
My Step
Shuffle
Blinking Pigs
Klapp Klapp
Only 1

Rappel
Nigh Light/Turn Left
Ritual Union
Twice

Événements à venir

Vos commentaires