The National

Critique concert: The National à Osheaga

À mi-chemin de leur prestation qui a duré une heure au Parc Jean-Drapeau dans le cadre du festival Osheaga, le vocaliste a mentionné que le groupe était heureux de performer en plein air.  Ces seuls mots prononcés montrent à quel point The National met l’emphase sur leurs chansons et rien d’autre. Pas de discours, ni de longues pauses! Qu’une succession de hits.

Du talent brut

Le groupe arrive sur scène en pantalons mauves et enclenche Bloodbuzz Ohio, le premier simple du plus récent album High violet. Les charismatiques guitaristes jumeaux Aaron et Bryce Dessne ne sont pas les 2 seuls protagonistes.  Ils sont accompagnés des frères Devendrof à la basse et aux percussions et d’invités spéciaux dont Richard Perry d’Arcade Fire.  La suite est un mélange de ballades rythmées Anyone’s ghost, Mistaken for strangers et de chansons plus rock Abel, Mr.November.

Durant la performance de Squalor Victoria, Matt Berninger hurlait au micro avant de chuter et hurlait une seconde fois pour ensuite se relever et se prosterner devant un public conquis.

Aucune faiblesse lors de ce concert: une accumulation de chansons accrocheuses, un groupe bien huilé, une fin rocambolesque Terrible love et une foule attentive. On en redemande!!

Vos commentaires