Stromae

Critique concert: Stromae au Métropolis

23 février 2012 – Métropolis (Montréal)

Les nombreux fans de Stromae rassemblés au Métropolis jeudi soir en ont eu plein les sens. Le maître de l’électro-dance-house belge a offert une prestation visuellement intéressante et musicalement accrocheuse à l’occasion des Soirées belges du Festival Montréal en Lumière.

Moins d’une semaine après un passage très remarqué et courtisé au dernier gala de Star Académie, Stromae s’est approprié les planches du Métropolis pour y faire danser les Montréalais.

Nous souhaitant d’abord la Bienvenue chez moi dans un décor animé par des projections et des jeux de lumières colorés, Stromae a enchaîné avec l’entièreté des titres de son premier album, Cheese.

Le public s’est fait très participatif, n’hésitant pas à obtempérer aux commandes de Stromae qui ordonnait au public de lever les mains au ciel, de sauter ou de « faire les animaux » notamment sur Quand j’dis gow!.

Avant d’entamer son plus grand succès et celui que tout le monde était venu entendre, Alors on danse, Stromae a, comme à son habitude, donné une leçon musicale à ses fans montréalais, décortiquant son grand hit et faisant ainsi languire le parterre qui n’avait que l’envie de se dégourdir.

En plus d’être doté d’un certain talent pour créer des mélodies accrocheuses et des rythmes dansants, Stromae possède une force et une intelligence d’écriture très engagée. Ses textes, souvent à portée sociale, portent à réflexion, mais sont quelques fois dissipés sous les gros “beats” et perdent alors un peu de leur sens et de leur valeur.

Faisant preuve d’un grand sens de la comédie et du drame, Stromae a tout de même parfois réussi à toucher ou à faire passer son message avec sensibilité et émotion, notamment sur Dodo, Cheese et Je cours.

Pour conclure la soirée, le maestro nous a donné un avant-goût de son prochain album en offrant une toute nouvelle chanson, Pipi au lit, qui donne également son nom à ce 2e opus très attendu. Il a ensuite repris Alors on danse à la manière symphonique avec un orchestre virtuel qu’il s’est amusé à diriger, pour ensuite reprendre le refrain dans sa version originale pour une dernière fois au grand plaisir de son public.

Grille de chansons:

1. Bienvenue chez moi
2. Summertime
3. Te Quiero
4. Peace or violence
5. Dodo
6. Silence
7. House’llelujah
8. Rail de musique
9. Alors on danse
10. Putain putain (reprise de Arno)
11. Quand j’dis gow!
12. Up Saw Liz
13. Je cours
14. Cheese
Rappel
15. Pipi au lit (nouvelle chanson)
16. Alors on danse symphonique
17. Alors on danse


Vos commentaires