We Are Wolves

CISM n’y va pas à moitié pour ses 25 ans

Cette année, CISM célèbre ses 25 ans en grand. Pour l’occasion, des concerts se tiendront du 31 mars au 2 avril 2016, avec We Are Wolves, Loud Lary Ajust et Galaxie à la tête de ces 3 soirées de shows/partys qui sont vraiment à l’image de la station de radio universitaire du 89,3. On en a discuté avec le directeur musical de CISM, Benoît Poirier.

La soirée d’ouverture aura lieu au Divan Orange le 31 mars avec We Are Wolves. Le trio de rock électronique avait publié une vidéo teaser de leur prochain album au mois d’octobre dernier, puis un single avec une nouvelle chanson intitulée Feed Them ainsi qu’une reprise de Paranoid de Black Sabbath.

On attend toujours un nouvel album, mais on peut peut-être espérer avoir droit à un petit avant-goût lors de cette soirée.

« On cherchait un groupe de party pour la première soirée», explique Benoit Poirier, qui voulait amorcer les festivités en force avec cette soirée.  On peut donc se fier sur l’aspect festif ce soir-là. Il faut aussi dire que We Are Wolves détient une place spéciale dans le cœur de CISM alors que sa chanson Magique est celle qui a le plus tourné sur les ondes de la radio universitaire depuis qu’elle tient une base de données (2007).

Soirée #2 : Place au hip-hop

Le deuxième soir se tiendra à la S.A.T. et sera dédié au hip-hop. Au programme, Loud Lary Ajust, Brown et Rednext Level. Cette soirée prometteuse témoigne de la fidélité de CISM pour les groupes dont elle a été le tremplin et de sa volonté perpétuelle à vouloir mettre de l’avant des groupes émergents. « Loud Lary,  c’est finalement le success story de notre radio et nous entretenons une relation de réciprocité avec eux. On se rend souvent la pareille. Pour nous, ça allait de soi de les booker », raconte Benoît Poirier.

Loud Lary Ajust - QH - 11 mars 2016-6

Loud Lary Ajust au FME d’hiver en mars 2016. Photo par Carmen Rachiteanu.

CISM a d’ailleurs beaucoup fait tourner le premier mixtape du groupe ainsi que son album. Le trio familial Brown, quant à lui, a fait son entrée en janvier dernier avec son album Brown. Le groupe est composé des deux frères Jam (K6A) et Snail Kid (Dead Obies) et de leur père Robin Kerr. Consultez notre critique de l’album de Brown.

De leur côté, Maybe Watson et Robert Nelson, deux membres d’Alaclair Ensemble, se sont lancés dans un nouveau projet avec Tork pour faire les beats. Il s’agit de Rednext Level qui a d’ailleurs fait paraître deux vidéoclips jusqu’à maintenant, soit Sri Lanka et 40k.

Depuis quelques années, le hip-hop a gagné en importance à CISM. Il s’est fait grand cas (surtout récemment) du fait que le hip-hop n’avait pas toujours sa place dans certaines radios, CISM semble plutôt emprunter la voix contraire en agissant à titre de vitrine pour les genres musicaux sous-représentés et de rampe de lancement pour les nouveaux talents québécois méconnus et ignorés des grands médias.

Quand vient le temps de définir la radio de CISM, Benoît Poirier n’a besoin que d’un seul mot : l’aventure. « On se définit par une certaine négation de ce qui se passe sur les lignes commerciales. On ne barre pas nécessairement les plus gros artistes de notre répertoire musical, mais on ne les mettra pas dans notre palmarès qu’on réserve plutôt à des artistes émergents.»

 

Soirée #3 : Place au rock !

Pour la troisième soirée, le Club Soda accueillera Galaxie, Les Hôtesses d’Hilaire et I.D.A.L.G. Le rock’n’roll sera à l’honneur! Galaxie est d’ailleurs le parfait exemple d’un groupe qui a su tailler sa place après des années passées dans la marge. Leur quatrième album, Zulu, est sorti en 2015 et a remporté le prix du meilleur album alternatif de l’année au Gala de l’ADISQ, en plus de permettre à Galaxie de rafler le Félix du Groupe ou duo de l’année.

Les Hôtesses d’Hilaire, quant à eux, ont sorti leur 3e album en octobre dernier et multiplient les concerts au Québec et ailleurs.

Après deux EP, I.D.A.L.G. a récemment sorti son premier album complet, Post-Dynastie, qui a d’ailleurs été très bien accueilli par la critique. C’est donc un beau mélange de musique toute neuve dont on ne se tanne tout simplement pas d’entendre qui nous attend le 2 avril prochain.

Les têtes d’affiches de ces trois soirées ont en commun d’être des groupes que CISM suit depuis le début. « Ce sont à la fois des groupes qui ont marqué la station, mais aussi des groupes qui risquent de continuer et d’aller loin. C’est un regard vers l’avenir finalement », rajoute le directeur musical.

Pour ce qui est du public visé par ces 3 spectacles, CISM s’adresse bien entendu à ses auditeurs, mais le directeur musical espère aussi atteindre une certaine portée au-delà de leur auditoire acquis. « Les headliners ont déjà un bon rayonnement et offrent une belle visibilité pour les gens qui ne sont pas nécessairement au fait de CISM.»

Le quart de siècle de CISM, c’est aussi l’occasion de se plonger dans un univers musical bien de chez nous et d’apprécier les artistes qui agrémentent nos oreilles tous les jours sur les ondes de cette radio résolument en marge.  L’aventure se poursuit !

* Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site officiel de CISM 89,3.

 

 

Vos commentaires