Arctic Monkeys

6 chansons qu’on a hâte d’entendre au show d’Arctic Monkeys à Montréal en septembre 2023

Le groupe britannique Arctic Monkeys sera de retour à Montréal le samedi 2 septembre 2023. Ce sera un retour à Montréal près de cinq ans après leur dernière apparition à Osheaga, et plus de dix ans après leur dernier spectacle en salle (au Centre Bell justement) dans la Métropole québécoise. Puisque la formation arrivera à Montréal avec une septième album en poche, on se demande bien de quoi sera constitué leur grille de chansons en septembre prochain. On espère, en tout cas, qu’on pourra entendre ces 6 chansons…

I Bet You Look Good on the Dancefloor

On n’oublie jamais la première chanson qui nous a fait découvrir un groupe qu’on aime. Dans notre cas — et dans plusieurs cas — c’était l’emballante I Bet You Look Good on the Dancefloor, avec son rythme entraînant, ses guitares mordantes et le ton cool sur lequel Alex Turner prétend être si détaché de cette fille qu’il reluque dans un club.

 

Do I Wanna Know?

Arctic Monkeys aurait très bien pu être un phénomène d’un seul album. Chaque disque suivant est venu confirmer que ça ne serait pas le cas. Mais sept ans après leur premier disque, l’album AM venait non seulement prouver que le groupe était là pour durer, mais qu’il se réinventerait et pourrait même excéder sa popularité de début de carrière.

Avec ce cinquième album portant leurs initiales, Arctic Monkeys surfaient parfaitement entre les deux facettes de leur personnalité, soit leur flair pour la pop typiquement britannique, et leur tact en matière de rock légèrement heavy.

Quelques chansons nous donnent cette impression sur AM, mais Do I Wanna Know? en est probablement l’extrait le plus éloquent. Un hit fédérateur et puissant, comme en témoigne ses quelques 1,5 milliards d’écoutes récoltées sur Spotify, ce qui en fait la chanson la plus écoutée du groupe sur le populaire service d’écoute en ligne.

 

505

Il y a quelques années à peine, 505 était le genre de chansons uniquement connue des vrais fans d’Arctic Monkeys. Après tout, c’était simplement la dernière chanson du deuxième album du groupe, paru en 2007, et même pas un single de celui-ci.

Sauf que voilà… TikTok a tendance à donner une deuxième vie inespérée à certaines chansons, et c’est le cas avec 505. Ça a grandement contribué à la popularité de la chanson, surtout auprès d’une génération qui était trop jeune en 2006 pour apprécier Arctic Monkeys à sa juste valeur. Si bien que le groupe joue maintenant cette chanson en spectacle, souvent à la toute fin du rappel !

D’ailleurs, ça fait en sorte qu’on peut s’attendre à voir des gens de tous âges au spectacle, pas juste des trentenaires / quarantenaires nostalgiques, et ça aussi, c’est réjouissant !

 

RU Mine ?

Quelle claque en 2012 lorsque Arctic Monkeys a sorti cette chanson, plusieurs mois avant la parution d’AM !

On peut difficilement trouver un banger rock plus convaincant, avec ses riffs immenses et ses percussions tonitruantes.

Encore une fois, la chanson a perduré dans le temps, et auprès des plus jeunes auditeurs, grâce à sa présence dans les jeux vidéo Guitar Hero Live et Rock Band 3.

Un classique de chez classique ! Le groupe la joue souvent à la fin de leur set, juste après I Bet You Look Good on the Dancefloor, pour s’assurer que le niveau d’énergie soit à son comble en vue du rappel !

 

Boys in the Better Land

« Laquelle », demande le fan d’Arctic Monkeys ?

Ok ok, on triche un peu ici. Boys in the Better Land est en fait une chanson de Fontaines D.C., groupe post-punk irlandais du moment, qui assurera la première partie d’Arctic Monkeys au Centre Bell ! Et en toute franchise, on a diablement hâte de les voir à l’oeuvre eux aussi, surtout dans ce contexte, puisqu’à date, Fontaines D.C. n’a joué que deux fois à Montréal : à Osheaga 2019 en plein après-midi devant trente-quelques personnes, et ensuite au Théâtre Corona plus tôt cette année.

Mais en Europe, Fontaines D.C. assure la tête d’affiche de certains festivals, et épatent la galerie sur les plus grandes scènes avec leur rock brut et leur dégaine primale.

Arrivez tôt, ça vaudra le coup !

 

There’d Better Be a Mirrorball

Les fans de la première heure et adeptes du rock mordant d’Arctic Monkeys ne seront peut-être pas d’accord avec cette sélection, mais le premier single du nouvel album The Car n’est pas sans son charme.

Ballade jazzée, presque crooner, évoquant les thèmes des films de James Bond, et même comparée par certains critiques aux œuvres de Burt Bacharach et The Walker Brothers, elle annonce d’emblée que le groupe quitte ses amarres pour ce septième album.

Ça ne sera pas le moment le plus enlevant du spectacle, certes, mais s’ils la jouent en début de spectacle comme ça semble être le cas récemment, There’d Better Be A Mirrorball pourrait être une excellente mise en bouche. Tant que le groupe sorte aussi les vieux hits pour enflammer le Centre Bell plus tard en concert !

 

Bien hâte d’entendre tous ces titres, ainsi que bien d’autres au Centre Bell le samedi 2 septembre, lorsque Arctic Monkeys reviendra enfin à Montréal après plusieurs années d’absence.

Billets en vente par ici.


* Cet article a été produit en collaboration avec evenko.

Événements à venir

Vos commentaires