crédit photo: Jean-François Hébert (montage)
Star Académie

Sors-tu.ca couvrira Star Académie… mais pourquoi diantre?

Star Académie est de retour en 2021, et contre toute attente, Sors-tu.ca s’y penchera!  Quoi?  Oui oui. On le sait. Nous-mêmes, ça nous étonne un peu.

D’abord, en tant que rédacteur en chef, et journaliste musical depuis près de 20 ans, je dois admettre que je n’ai jamais trop compris l’intérêt envers Star Académie. Pas trop ma tasse de thé, et Dieu sait que les médias généralistes n’en ont que pour ça, alors que les artistes et créateurs de musique d’ici qui oeuvrent hors-télé bénéficient que des miettes d’attention médiatique. J’ai toujours préféré accorder à ces derniers les ressources éditoriales dont Sors-tu.ca dispose.

Mais voilà que la pandémie sévit depuis près d’un an, qu’il faudra être encore patient longtemps avant que des sorties culturelles rejaillissent et que, surprise, notre stagiaire Jean-François Hébert nous a admis candidement suivre les actualités de Star Académie!

Alors pourquoi pas : mettons de côté nos supputations et tentons de comprendre ce qui peut bien faire vibrer autant de gens. Le tout dans l’humour et l’on-se-prend-pas-au-sérieux, bien entendu…

Mais avant toute chose, j’avais quelques questions pour Jean-François.

 

Explique-moi ton rapport à Star Académie?  Depuis quand aimes-tu ça, et surtout pourquoi?

D’abord, il faut comprendre que mes souvenirs de Star Académie sont des trois premières saisons, à une époque où j’avais entre 9 et 11 ans. Star Académie fait partie de ma culture pop au même titre que la première saison de MixMania et les toupies Beyblades.

À ce moment dans ma vie, je n’avais clairement pas conscience que La ballade de Jean Batailleur n’était pas une compo de Wilfred et que Wilfred n’était pas une star. Pour te dire à quel point je pensais que TV = célébrité, je pensais que Les Tubes, le house band de MusiMax, était un groupe vraiment populaire au Québec parce qu’il passait tout le temps à la télé.

Tout ça pour dire… De la même façon que tous les trentenaires de mon Facebook étaient un peu trop enthousiastes du retour de Passe-Partout, la nouvelle mouture de Star Académie me frappe direct dans la nostalgie.

(On peut l’expliquer comme on veut, il faut aussi dire que je n’ai jamais autant écouté de télévision que depuis la pandémie.)

 

Qu’est-ce qui distingue avantageusement Star Académie de La Voix, par exemple?

Je dirais l’absence du duo Snyder-Laporte et la présence de Jean-Philippe Dion. Il faut admettre Stéphane Laporte sait comment produire des succès télévisuels: les premières saisons de Star Académie ont permis aux émissions de variétés musicales de prendre place dans les grilles horaires pour des années à venir en plus de créer les carrières des Marie-Mai, Annie Villeneuve et Maxime Landry. Puis, La Voix ralliait 2 000 000 de téléspectateurs chaque semaine et aura fait rencontrer des Charlotte Cardin, Dominique Fils-Aimé et Matt Holubowski au public québécois.

Par contre, le tandem Snyder-Laporte a une facilité à faire dans le « très grand public », une vision à laquelle Jean-Philippe Dion semble moins adhérer. En tant que producteur, on lui doit le documentaire Bye (qui revient sur le suicide du fils d’Alexandre Taillefer) ainsi que La vraie nature. On sent chez lui un désir d’aborder une production dans le respect de son sujet.

De ce qu’on a pu voir de Star Académie jusqu’à date, il semble qu’on soit dans la même recherche d’authenticité. La production a mentionné qu’elle visait à encourager davantage les auteurs-compositeurs-interprètes dans cette nouvelle saison de Star Académie, ce qui semble être un bon point de départ pour s’éloigner du modèle des usines à vedette.

(Call me quétaine, mais La vraie nature est une des seules émissions à m’avoir fait verser une larme.)

Quelles sont tes attentes envers l’émission?

Je dirais que je souhaite à Star Académie de faire ce que Révolution a fait il y a quelques années:

  • respecter ses artistes
  • ne pas plonger dans le sensationnalisme inutile
  • faire place à la diversité
  • ne pas camoufler un participant qui se plante.

Pour mieux illustrer mon propos, on peut se baser sur la vidéo ci-dessous:

  • Claude Léveillée à Star Académie, c’est oui.
  • Un mur d’écran qui se lève pour laisser place aux Académiciens qui entrent en scène comme des Avengers, le moins possible.
  • À 2:13, le move des « genoux mous » qui est censé accompagner le mot « crouler », plus JAMAIS.

Est-ce qu’on va s’ennuyer de Julie?

L’ancienne Julie peut-être. La Julie actuelle non.

Quel artiste t’a le plus surpris par sa participation? Xavier Dolan, Pépé Munos, Mika ou Anne Dorval?

Je ne sais pas si c’est simplement dû au fait que Jean-Philippe Dion doit avoir un pas pire carnet de contacts, mais je suis agréablement surpris du « corps professoral ».

Je n’ai pas de coup de coeur particulier, mais que Marc Séguin, Yanick Nézet-Séguin, Anne Dorval et Xavier Dolan acceptent de s’associer à l’émission me laisse croire que le désir d’authenticité dont je parlais plus haut est réellement quelque chose d’important pour la production.

Si tu participais à Star Académie, quelle serait ta stratégie?

  1. Faire croire que je fais du spoken word parce que ça fait partie de mon identité et non parce que je chante mal.
  2. Rester assez longtemps pour pouvoir m’époumoner en duo avec Ariane Moffatt sur Miami durant un variété.
  3. Quitter la tête haute quand le public aura entendu ma technique vocale défaillante.

Quels artistes aimerais-tu voir comme invités un bon dimanche soir?

  • Du monde comme Ariane Roy qui pourrait inspirer des artistes de son âge à voir que c’est cool d’avoir une identité propre à soi-même.
  • Un rappeur comme KNLO, qui est assez connu du grand public et qui va dégourdir la fille de Drummondville comme du monde.
  • Richard Desjardins, qui sortait Tu m’aimes-tu? y’a 30 ans.
  • Michel Pagliaro, Gilles Girard des Classels ou Marjo. (Je brainstorme.)
  • Hubert Lenoir nu sauf pour une patch sur son tattoo de fesse pour faire l’inverse de La Voix.

 

Huit ans plus tard, qui aurait dû gagner la première édition de Star Académie?  Wilfred, Marie-Élaine, Marie-Mai, Annie Villeneuve ou Dave Bourgeois?

Wilfred. S’il n’avait pas gagné, je doute qu’il ait eu la confiance pour arriver comme il l’a fait lors du spécial Star Académie (et autotune) du Banquier. Tout le monde respecte Place des grands hommes à la lettre et lui arrive à 2:20 avec la désinvolture du plus beau gars sur Terre en s’appropriant la chanson sans problème. Y’a seulement une victoire à Star Académie qui donne cette confiance-là.

Comment aborderas-tu la couverture de Star Académie?

En pyjama one piece bleu comme sur la photo d’en-tête? Ah, tu veux parler de mon angle?

Comme je l’ai fait dans cet article, je ne me gênerai pas pour critiquer et rire des moins bons coups de Star Académie. L’émission est sur une genre de corde raide où elle voudra plaire au grand public tout en respectant les musiciens. Ça viendra sans aucun doute avec son lot de malaises, de fausses bonnes idées, mais aussi avec des moments de télé marquants. J’ai hâte de vous en parler.

 

En finissant, ce qu’il faut savoir sur Star Académie jusqu’à présent?

Parmi 1000 candidats partout au Québec, 60 jeunes artistes ont été choisis pour participer au camp de sélection.

Parmi eux, 22 candidats ont été retenus pour participer au premier variété du 14 février, dont deux qui ont été choisis par le public.

Une candidate pogne la COVID et est écartée de la compétition, on tombe à 21.

Parmi eux, 15 entreront à l’Académie à la fin du premier variété.

Un variété? Le spectacle du dimanche durant lequel les Académiciens sont jugés sur leur performance vocale et scénique. C’est à l’issue des variétés hebdomadaires que des candidats sont exclus.

Puis, les quotidiennes du lundi au jeudi seront l’occasion de voir si Marc Séguin est plus énergique qu’un prof de philo II ou si c’est juste mon impression.

Le prix dans tout ça? La première place remportera 125,000$ et la deuxième 50,000$. Tous les académiciens repartiront avec 10,000$ pour s’être fait pousser à bout pour Gregory « Je dors 4h par nuit » Charles.

Événements à venir

Vos commentaires