Le Festif ! de Baie-Saint-Paul – Jour 3 | Philippe B

Le week-end dernier, Baie-Saint-Paul accueillait la 4e édition du Festif !, un festival en plein cœur du charmant village de Charlevoix. Sors-tu.ca est allé voir ce qui s’y passait : compte-rendu de notre dernier après-midi sur les lieux.

Photo par Sébastien Lavallée.

Photo par Sébastien Lavallée.

Notre périple à Baie-Saint-Paul s’est terminé de la meilleure façon qui soit : un après-midi dans le gazon à écouter les douces mélodies de Philippe B.

Sur la Place publique de l’Hôtel La Ferme, on avait installé nappes à carreaux rouges et blanc et espèces de gros coussins/matelas fatboy assortis, dans le gazon, carrément une invitation au farniente, au pique-nique et aux jeux de ballons en famille.

Sur la même Place, un peu en retrait et couvert, se tenait un marché public extérieur avec des produits locaux et des marchands archi-sympathiques.

Photo par Sébastien Lavallée.

Photo par Sébastien Lavallée

Il y avait des enfants partout, c’était convivial, simple, juste parfait pour un dimanche après-midi après deux grosses soirées de shows.

Et comme notre parcours s’est terminé là, on était ravis de s’y détendre en plein air, au son des anecdotes d’un Philippe B un peu taquin et particulièrement relaxe, appliquant généreusement le baume de sa poésie tout en douceur.

Photo par Sébastien Lavallée.

Philippe B et Yann Perreau. Photo par Sébastien Lavallée.

Après la circonstancielle L’été, l’auteur-compositeur-interprète nous a bercés d’un beau mélange des pièces de ses trois albums, Philippe B, Taxidermie et Variations fantômes, nous gratifiant de ses plus belles pièces en solo, comme Archipels, Laurence d’Abitibi, California Girl, L’amour est un fantôme ou la tout simplement sublime Petite leçon des ténèbres.

Yann Perreau s’est joint à lui le temps d’une seule pièce, qu’ils ont répétée à peine quelques minutes avant le début du show, Amour sauvage, de Gaston Miron, de l’album-hommage Douze hommes rapaillés.

Philippe B nous a quittés après La Ballerine et La Comète, charmant rappel pour clore un bien charmant week-end.

Dans la soirée ont suivi le groupe australien The Cat Empire, précédé de Papagroove, et c’est Canailles qui a brassé le sous-sol de l’église pour le dernier Après-festif ! Pas de doute que ça swingnait là-dedans !

Merci au Festif ! et à l’an prochain !

Événements à venir

Vos commentaires