Geoffroy
Critique Publié le

Lancement du nouvel album de Geoffroy au Ausgang Plaza | Enfant modèle

Le chanteur montréalais Geoffroy lance son deuxième album, «1952», dans un Ausgang Plaza complet deux soirées de suite. L’album, paru au début du mois va dans la continuité de l’album précédent, à l’exception près qu’il semble plus intime. La première soirée de lancement a d’ailleurs été chargée en émotion, le spectacle étant toutefois retardé de 45 minutes.

Retour aux sources

Annoncé à 20 heures, le spectacle aura finalement commencé à 20h45. Une trop grande file, paraît-il, serait à la source du retard. Sans première partie, le spectacle a démontré l’artiste en maîtrise de son art, toujours avec sa voix grave et suave, et son style policé, simplement habillé d’une chemise, de jeans et de Vans. Chantant l’intégralité de son nouvel album (uniquement en anglais) et incluant aussi quelques chansons de son premier album, Coastline (2017) à la prestation, Geoffroy a pris quelques pauses en français, en plus d’être parfois accompagné de vidéos d’enfance projetées dans la salle.

L’album 1952, paru au début du mois, est le premier album complété au nouveau studio Homy Study à Montréal. Dans la même lancée stylistique que son premier, l’artiste se voit être davantage introspectif et à l’aise, bénéficiant d’une marge artistique plus large à travers les années. Moins superficiel, l’album 1952 est plus folk et moins dans la musique ambiante que son prédécesseur. Le résultat donne quelque chose de plus honnête et qui semble être plus que du prémâché. Par ailleurs, le rendu en spectacle est tout aussi impressionnant, voire même plus que l’écoute sur disque.

Ce nouvel album ancre une période critique dans la vie du jeune homme. 1952 marque l’année de naissance de sa mère, qui a été emportée par un cancer en 2017. L’album se bâtit comme un hommage à celle-ci, une sorte de nostalgie heureuse qui semblait nécessaire pour le deuil du montréalais. D’ailleurs, c’est la mère de Geoffroy qui est représentée sur la pochette (minimaliste) de l’album.

 

Regardez cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par GEOFFROY (@__geoffroy) le

Une soirée avec son lot d’émotion

Une fois que le lancement du vendredi 15 novembre ait affiché complet, le chanteur a décidé d’ajouter une date le jeudi 14, précisant y inviter principalement ses amis et sa famille. Ainsi, seulement 100 billets auraient été vendus au public. « J’essaie de ne pas trop vous regarder, sinon je vais rire », a t-il lancé. Visiblement timide ou intimidé, Geoffroy semblait garder une distance avec le public, bien que, durant How You Feeling Now?, chanson plus groovy, il se soit immiscé quelques secondes auprès de l’auditoire. C’est durant cette même chanson que l’ambiance de la soirée a changé, le jeune homme déboutonnant alors le haut de sa chemise, qui jusque là était complètement boutonnée.

Après cette performance colorée, l’artiste originaire de Notre-Dame-de-Grâce a pris un moment pour remercier son équipe, sa famille et ses amis. En mentionnant l’épreuve vécue avec son père durant les dernières années, Geoffroy semblait visiblement ému. Ce moment à la fois pertinent, efficace et authentique, a permis au public de comprendre le cadre de création de l’album.

La salle du Ausgang Plaza a par ailleurs été astucieusement choisie pour accueillir le lancement. Permettant à la fois des événements intimes et à la bonne franquette, celle-ci avait même une petite pièce où les spectateurs pouvaient admirer des photos d’enfance du chanteur, ou des photos prises durant les tournages des derniers clips.

Des rappels remarqués

En guise d’introduction au rappel, une vidéo du jeune Geoffroy Sauvé le montre en train de jouer (très faussement) avec une petite guitare. Une fois arrêté, on entend l’enfant unique se faire encourager à nouveau par ses parents: « Encore! Encore! Encore! », alors que débute Fear of Falling. Un rappel extrêmement ingénieux, adhérant parfaitement au style donné à la tournée. Après cette chanson, l’inscription « À l’amour infini d’une mère pour son fils » vient boucler la nouvelle offre musicale de Geoffroy, créant une nouvelle vague d’émotion dans la salle. Semblant avoir terminé, l’artiste se met à s’amuser à nouveau avec des instruments, pour finalement enchaîner trois dernières chansons tirées de son premier album.

Le lancement de 1952 marque le début d’une tournée nord-américaine pour Geoffroy, qui s’arrêtera le 18 novembre à Québec pour un spectacle qui affiche (aussi) complet. Néanmoins, les admirateurs de l’artiste seront ravis d’entendre qu’il a annoncé un spectacle au Théâtre Corona de Montréal le 21 mars 2020, et un spectacle à l’Impérial de Québec le 28 mars 2020. Les billets seront mis en vente bientôt.

Grille de chansons (Geoffroy)

  1. Come Around
  2. Careless
  3. When Everything Is Gone
  4. Talking Low
  5. Woke Up Late
  6. All Around
  7. By The Water
  8. Closer
  9. How You Feeling Now
  10. 21 Days
  11. Fooling Myself

Rappels

  1. Fear of Faling
  2. Thirsty
  3. Sleeping On My Own
  4. Coastline
Artistes
Villes
Salles

Événements à venir

Vos commentaires