Mélanie Couture
Critique Publié le

La Bonnefemme est crampée #4 | Drôle, Pure: Couture

Sortir un mercredi soir au Théâtre Plaza avec Le Bonhomme pour assister à la première médiatique de l’humoriste Mélanie Couture, c’est le bonheur à l’état pur. Ça adonne bien, parce que son show s’intitule Pure Couture.

Contrairement à la joke que je viens de vous faire, son show est bon.

Première partie: Nadine P’tit-Sac-À-Surprises Massie

La (très courte) première partie est assurée par Nadine Massie, que je décrirais comme étant un p’tit sac à surprises.

Écouter Nadine Massie, c’est comme toucher à un rond de poêle pas rouge pour voir si y’est chaud. Tu le touches une fois, ça surprend. Tu le retouches, ça chauffe. Tu récidives, ça brûle et tu te demandes pourquoi t’arrêtes pas de toucher à un rond de poêle chaud au lieu de juste faire cuire tes oeufs pis enjoy.

Sous ses airs de petit ange naïf se cache une p’tite tannante aux propos explosifs. Ça prend trois jokes pour arrêter de faire le saut pis enjoy. Pis c’est parfait.

Je pensais que j’étais drôle quand je décrivais mes deux grossesses, mais elle me clenche solide. Et j’ai une gestation d’avance sur elle!

Nadine Massie est une humoriste qui gagne à être connue. Vraiment. Elle donne une voix aux femmes qui, comme moi, adorent leur enfants sans tripper sur la période où elles les ont portés.

Son numéro est suivi d’une transition musicale adéquate: Mélanie Couture entre sur Who’s that girl? de Eve.

 

Mélanie Couture’s That girl.

Ça fonctionne, car Mel Couture est une femme (toute une!), mais durant l’heure qui suit, elle est notre girl. Elle nous jase de ses affaires comme si elle nous connaissait depuis le début de la carrière de France Castel.

Elle aborde des sujets croustillants avec son assurance de sexologue et son humour de grand’ conne d’amour: la grossesse, le sexe, la parentalité; bref, les grandes lignes de vie des gens qui dorment au lieu de passer la nuit sur la Nintendo Wii.

N’importe quel humoriste peut faire des jokes de sexe. Peu ont le bagage et le talent nécessaires pour faire des jokes de sexualité.

Au-delà du rire, Pure Couture est une petite session de thérapie de couple. Dans mon cas, du moins. Consciemment ou pas, Mélanie dit les choses que je n’ai jamais osé dire à mon chum (avec qui je partage ma vie depuis onze ans). Sans même regarder mon Bonhomme (je n’ose pas me tourner vers lui), je sais que le message est passé: je me touche ailleurs que dans la chambre pis j’ai peur de me faire pogner. Je me parle dans ma tête durant l’acte. Et surtout, SURTOUT, je ne suis pas la seule personne au monde qui trouve ça drôle quand le tube de gel utilisé dans les échographies fait un bruit d’pet.

J’ai un malin plaisir à regarder le public. Tout le monde se sent concerné. Un quatuor de couples dans la cinquantaine, deux grandes chummes de fille, une gang de boys; tous s’échangeront un regard complice-concerné à un moment du show.

Tout le monde sauf la grand-maman assise devant nous qui a cru bon de venir accompagnée de sa petite-fille nouvellement adolescente. J’ai jamais vu une fille aller aux toilettes aussi souvent. Elle fuit les moments où les propos deviennent trop chauds pour être assise avec sa grand-mère et revient quand c’est encore pire. C’est mal, mais ça me fait encore plus rire. Sorry, kid.

Impossible de ne pas craquer pour Pure Couture. Mais puisque je suis une critique de show reconnue pour son impartialité et sa rigueur, je dois également parler des points faibles du spectacle.

  1. Mon chum a mangé trop vite le sandwich au smoked meat offert après le show pis ça lui a donné ben mal au ventre.
  2. J’ai entendu mon chum se plaindre de son mal de ventre durant tout le trajet du retour.

Pour suivre la tournée Pure Couture, les dates sont ici: https://melaniecouture.com/spectacles/

Pour en savoir plus sur le show et l’humoriste, écoutez Tout le monde en parle ce dimanche, 1er décembre à compter de 20h. Parce que j’sais pas dans quel ordre les invités passent, t’sais.

Événements à venir

Vos commentaires