Just For Laughs 2015 | Eric André au ComedyWorks : Soirée criarde (et Chris Hardwick en photos)

Dans le cadre des spectacles Off-JFL, Eric André a présenté samedi soir au Comedyworks, un stand-up d’environ 45 minutes, majoritairement crié.

Le comédien connaît actuellement un certain succès grâce à son émission homonyme, en plus d’avoir tenu des rôles secondaires dans plusieurs sitcoms américaines (Two Broke Girls, Don’t Trust the B—- In Apartment 23, etc. )

Le spectacle était décousu et le propos variait rapidement, comme si des idées hyper abstraites lui venaient à mesure. Seule constante : le sujet de l’usage de drogue, ancré au cœur de la performance. André exprime entre autres la volonté de créer un casque à bière où le breuvage serait remplacé par de la cocaïne. Ce genre de blague de plus ou moins bon goût a été particulièrement populaire auprès de la foule de jeunes adultes.

HUMOUR EN CAPS LOCK!!

Nous avons eu droit à un spectacle très physique et ponctué de cris, comme si plus la blague était racontée sur un fort ton de voix, plus elle se devait d’être drôle. Un concept qui nous échappe.

Parmi les quelques bons gags, l’idée de créer l’expression « no hobo », calque de « no homo », pour décrire des comportements pauvres et perturbants.

Une énumération de noms de bands fictifs aurait pu être efficace, si André ne s’était pas contenté d’hurler les idées sans prendre de pause pour laisser le public réfléchir aux jeux de mots douteux, mais tout de même amusants qu’il lançait.

En guise de conclusion, Eric André a invité un spectateur à monter sur scène sous prétexte de pratiquer ses facultés d’entrevue pour son émission Adult Swim. Le jeune homme qu’il fait monter sur scène est visiblement bourré au point où il peine à tenir assis sur le tabouret qui lui est assigné.

Alors que l’humoriste lui demande d’improviser un rap, le jeune homme traite son hôte du N-word et dit « bienvenue à Montréal » d’un ton provocateur qui laisse la foule perplexe.  Eric André a lui-même semblé tellement surpris qu’il est sorti un instant de son personnage hyper énergique, figé par l’absurdité de la situation.

Au final, c’était une courte performance peu impressionnante qui fut présentée par Eric André samedi soir. Des cris et des blagues de drogue… ça donnait dans la facilité et le déjà-vu.

 

Chris Hardwick à l’Olympia

(par Nadia Davoli)

Chris Hardwick prenait aussi part au Festival Just For Laughs samedi soir pour présenter son spectacle Funcomfortable à l’Olympia.

L’animateur de @midnight, Talking Dead et du Nerdist podcast a un horaire chargé alors c’était une agréable surprise de le voir à la programmation. Il abordait de façon comique des sujets difficiles tels que la récente mort de son père, ses problèmes d’anxiété et son enfance au Tennessee.

Hardwick s’aventurait plusieurs fois dans la foule pour interagir avec les spectateurs, leur demandant leur boulot, mais sans plus.

Enfin, un spectacle qui ne marquera pas l’histoire du festival, mais c’était tout de même une heure agréable pour les admirateurs de Hardwick dans la salle.

Photos en vrac :

Vos commentaires