Danko Jones

Critique | Danko Jones à Ottawa

Salle comble pour le premier soir de la tournée canadienne de la formation Danko Jones. Le trio était de passage au Mavericks, à Ottawa, pour faire la promotion de son sixième album studio Rock and Roll is Black and Blue paru en octobre dernier.

Danko Jones – Photo par Greg Matthews

Ce nouvel album est sans contredit l’un des plus riches et imposants jamais réalisé auparavant par la formation torontoise. Rock and Roll is Black and Blue nous offre
13 titres audacieux, énergiques et durs. Pour cet album, Danko Jones (voix/guitare), John Calabrese (guitare basse) et Atom Willard (batterie) ont décidé de collaborer de
nouveau avec des comparses de longue date, Matt DeMatteo et Mike Fraser (AC/DC, Aerosmith, Franz Ferdinand et Elvis Costello).

Depuis ses débuts, la formation canadienne s’est toujours démarquée par un son hard rock appuyé par des influences de blues et de punk. Le mélange ne peut être qu’explosif, et c’est ainsi que les trois gars se sont produits sur la scène du Mavericks. L’énergie et les décibels étaient au rendez-vous!

Nous avons eu droit à une prestation de rock’n’roll authentique du début à la fin. Il va sans dire que la réputation du groupe sur scène n’est plus à faire, les trois musiciens sont définitivement à l’aise devant leur public. Le choix des chansons, l’énergie et l’attitude de rockeurs; tous les éléments étaient réunis pour garantir le succès de la soirée.

Les attentes étaient élevées ce soir au Mavericks pour le spectacle de Danko Jones, et le groupe a vraiment été à la hauteur. À une époque où la musique électronique et
la pop occupent une place énorme sur les divers palmarès, il est plutôt réconfortant de savoir que la bonne vieille recette du concert rock, à son état pur, existe encore.

Faites-vous plaisir, et ne manquez pas le passage de Danko Jones près de chez-vous.

 

Photos en vrac
(par Greg Matthews)

Événements à venir

Vos commentaires