Bob Dylan

Critique Album: Bob Dylan – Tempest

Bob Dylan - Tempest Bob Dylan Tempest

À 71 ans et avec maintenant 35 albums à son actif, on ne demande plus à Bob Dylan de réinventer la roue (qu’il avait, au fond, lui-même inventée). Pourtant, le grand homme du folk américain continue à produire des albums pertinents, qui siéent bien à ses forces et ses limites, comme en témoigne Tempest

Si la voix de Bob Dylan s’est éreintée au point où son chant s’apparente désormais à des grognements, son talent de conteur vient sauver la mise.

Qu’il s’inspire du Titanic (Tempest), de John Lennon (Roll On John) ou qu’il invente de toute pièce un triangle amoureux au destin sombre (Tin Angel), voire même un massacre (Early Roman Kings), Bob Dylan sait toujours raconter une bonne histoire en chansons.

À l’instar de son contemporain Tom Waits (avec une approche toutefois plus classique), son timbre endommagé devient alors presque utile, ajoutant du grain aux traits des personnages glauques et des lieux poussiéreux qu’il dessine en mots. Avec une autre voix, les contes musicaux de Tempest n’auraient pas autant cette aura de film noir.

Musicalement, Dylan s’inspire du blues rock, de la folk Americana, du boogie et du country, toujours avec une simplicité désarmante qui n’a que faire du crémage superflu. Les arrangements sont principalement constitués de jeux de guitares qui s’entremêlent. Normal, en considérant que 4 de ses 6 musiciens sont d’abord et avant tout des guitaristes.

Très bon album de Dylan.

 

Événements à venir

Vos commentaires