Les Aiguilles et l'opium

Les Aiguilles et l'opium

« Plus de vingt ans après avoir créé une première version de cet éblouissant solo multimédia, Robert Lepage revient à cette oeuvre de jeunesse, inoubliable moment d’émerveillement, afin d’en recréer, pour une nouvelle génération, l’éphémère magie.

Une nuit de 1949, entre Paris et New York, le poète Jean Cocteau et le jazzman Miles Davis se croisent au-dessus de l’Atlantique. Ils ne se doutent pas que leur traversée fera écho, bien des années plus tard, à la fuite d’un comédien québécois qui se réfugie dans une chambre d’hôtel de Saint-Germain-des-Prés pour guérir d’une rupture amoureuse. À partir de cette situation aux correspondances souterraines, Robert Lepage déploie une série de variations qui se répondent les unes les autres : l’absence de l’être aimé — Radiguet pour le poète, Juliette Gréco pour le jazzman — trouve son contrepoint dans l’addiction à l’opium de l’un et à l’héroïne de l’autre, alors que le narrateur cherche à anesthésier sa peine d’amour. Pour la « re-création » de cette oeuvre mythique, Robert Lepage retrouve le complice artistique à qui il avait légué son rôle, un comédien d’une immense sensibilité pour qui rien d’humain n’est étranger : Marc Labrèche. »

Source: www.tnm.qc.ca

Articles associés

PSST!
Psst ! Sois le premier averti lorsque passe par ici !   
X